Présentation

Publié le 5 Octobre 2013

Pas de pédigree prestigieux ni de terroir identitaire, mais héritier de quelques principes et réflexes comme fils, petit-fils et arrière-petit-fils d'ouvriers et élève de l'Ecole Républicaine.

Des études juridiques -DES de Droit public- (à une époque où l'économie politique était une discipline obligatoire pendant 2 ans et optionnelle pour les années suivantes). J'ai, jusqu'à la retraite, enseigné, en Secondaire (Sciences économiques et sociales) et en Supérieur (Chargé de cours à la Faculté de Droit de Nantes, puis chargé de conférences d'Economie et de culture générale à Sciences Po Bordeaux).

J'ai milité, avec plus ou moins de "bonheur", dans des syndicats, partis, associations, entre autres je fus Président du Cercle Condorcet de Bordeaux et suis aujourd'hui Vice Président national des Cercles Condorcet.

J'ai, par ailleurs participé à des conférences, séminaires et rapports, à la sollicitation d'institutions diverses (universitaires et associatives).

Je tente, le moins mal possible, de renouer avec la tradition de l'honnête homme, éclairé et éclairant, en opposition avec la désinformation communicationnelle. Tentative, certes immodeste, mais aussi difficile et dangereuse, tant la pensée (?!) dominante est prompte à vous cataloguer sans nuance pour toute réflexion hétérodoxe.

Le texte Déchiffrer, décrypter, décoder résume assez bien mes intentions

Je compte sur les "experts"et tout citoyen pour corriger les erreurs, redresser les imprécisions et, bien évidemment, argumenter leurs désaccords. Mais, j'espère ne pas avoir à polémiquer de manière stérile avec les censeurs, procureurs et intégristes de tous bords, qui jugent et condamnent avant de lire ou parce que, "finement", ils ont lu entre les lignes et mis en lumière votre populisme,  gauchisme, étatisme, lepénisme et bien sûr votre xn…phobie… au choix.

-------------

Conseils pratiques

Pour commenter l'édito, ou l'article qui apparaît immédiatement dans "Accueil", deux possibilités:

1) Cliquer sur Edito ou le titre de l'article et se reporter tout en bas de la page où est proposé : "commenter cet art.”

2) Sans avoir besoin de cliquer sur le titre, se reporter en bas de page, cliquer sur "Voir les commentaires" et la proposition "faire un commentaire" apparaît.

NB. Les autres textes (à droite en bleu) peuvent évidemment aussi être commentés. Revenir sur la page "Accueil" et suivre l'une ou l'autre des procédures décrites précédemment.